L'histoire complète :


New York, les années 1870. Toute la bourgeoisie se trouve à l'opéra pour assister à la représentation de "Faust". Newland Archer, jeune avocat (Daniel Day Lewis), change de loge pour aller retrouver sa fiancé May Welland (Winona Ryder). Elle est accompagnée de sa cousine, la Comtesse Ellen Olenska (Michelle Pfeiffer) nouvellement arrivée en ville. Celle-ci jouit d'une réputation sulfureuse. Après toutes ces années passées en Europe, elle souhaite divorcer de son mari qui lui faisait mener une vie honteuse, la séquestrant pendant qu'il allait voir d'autres femmes. Elle se montre totalement anticonformiste dans la société de l'époque. Ses tenues modernes et ses visites chez Julius Beaufort, un homme qui collectionne les bonnes affaires et les relations adultères, choquent. A New York, la tradition est pesante et les ragots vont bon train. La règle veut que l'on fasse part de ses fiançailles à la matriarche de la société New Yorkaise, Manson Margott (Miriam Margobyes), qui est aussi la grand-mère de May. Cette délicieuse vieille femme, toujours intéressée par la nouveauté, porte une véritable affection pour Ellen. Mais il faut attendre encore l'intervention de la famille la plus noble de la ville pour qu'enfin la comtesse Olenska soit acceptée. Lors d'un repas, le rapprochement entre Newland et Ellen se fait naturellement. Il est séduit par cette femme qui l'intrigue et représente pour lui cette modernité qui le fascine. Voyant qu'elle exerce sur lui une trop grand attirance, il demande à la jeune May d'avancer la date de leur mariage. Elle semble se douter de quelque chose. Il lui ment. Mais plus tard lors d'une seconde visite à la comtesse, dont il règle le divorce, il ne peut retenir sa flamme, et lui annonce son amour pour elle. Devant la difficulté de la situation, la seule voie envisageable est qu'elle divorce de son mari et que lui n'épouse plus May. Malheureusement, Ellen reçoit une missive de sa cousine : le mariage a pu être avancé, il se déroulera dans un mois.

Le Temps de l'Innocence

Une année se passe pendant laquelle, le jeune couple fait un grand voyage à travers l'Europe. Quant à Ellen, fuyant de nouveau un passé embarrassant, elle s'installe à Washington. Quelques mois plus tard, la famille Welland est conviée à un déjeuner à Washington. Newland apprend que la comtesse est à Boston. Il prétexte une affaire pour s'y rendre à son tour. Elle y est pour rencontrer le secrétaire de son mari, Rivière (Jonathan Pryce), car le comte souhaite qu'elle retourne en France moyennant une forte somme d'argent. Lors de cette journée, Newland lui explique à quel point sa séparation avec Ellen est pour lui le plus grand échec de sa vie. De retour à New York, Rivière souhaite rencontrer Newland. Il lui demande de convaincre Ellen de rester en Amérique. La grand-mère de May est au plus mal, elle demande Ellen à son chevet. C'est Newland qui doit aller la chercher. Dans la calèche, ils redeviennent amants. Leur relation devient impossible. Newland va jusqu'à souhaiter la mort de May pour être enfin libéré. Il propose à Ellen de la voir une toute dernière fois. Le soir même, n'y tenant plus, il souhaite parler à sa femme. Elle l'interrompt et lui annonce le prochain départ définitif d'Ellen pour la France. De plus, May attend un enfant. Le destin de tous est scellé.

Le Temps de l'Innocence

Les années s'écoulent. Les effets du temps font oublier les échecs du passé et la famille Archer s'agrandit, enfin heureuse. Newland a désormais 57 ans. May vient de mourir d'une pneumonie. Leur fils Théodore (Robert Sean Leonard) va se marier avec la fille du controversé Julius Beaufort. Ted propose à son père un voyage à Paris, le dernier entre père et fils. Ce voyage est un prétexte pour que Newland revoit la comtesse. En effet, Ted apprend à son père que May savait tout à ce sujet, mais l'avait caché a son mari. Sur son lit de mort, elle l'avait dit à son fils. Newland est apaisé par ce terrible poids qu'on lui retire enfin. Au moment de rencontrer Ellen, il laisse son fils monter seul les marches vers l'appartement, et fait demi-tour gardant dans sa mémoire les plus beaux souvenirs du passé.